Coworker du mois : Renaud

Coworker du mois : Renaud

Qui es-tu ?

Je suis Renaud Delattaignant, 47 ans et Ecoworker.

Que fais-tu à Ecoworking ? Ton job ?

Je suis réalisateur et motion designer et je suis à Ecoworking depuis sa création : et je m’y sens bien !

Tes compétences en mots clés ?

La créativité, la capacité à écrire et à inventer des histoires ; le story telling principalement.

Ce que tu aimes ? & Ce que tu n’aimes pas ?

J’aime mon travail, ça c’est sûr ! qui ressemble à ma passion. Ma passion et mon travail c’est la même chose. Mes loisirs – si je m’écoutais – ressembleraient beaucoup à mon travail. J’aime courir, les amis, les relations sociales de manière générale. J’aime rire, j’aime boire du vin, j’aime bien manger aussi. J’aime le cinéma : passionnément.

De manière générale j’aime apprendre de nouvelles choses, tout le temps.

Je n’aime pas m’ennuyer. J’ai très très très peur de l’ennui. Je fuie l’ennuie de mille manières. Je pense que je ne suis pas le seul dans ce cas, c’est un peu un mal de notre époque.

Et en même temps je n’aime pas avoir le sentiment de passer à côté des choses. J’aime profiter de la vie et être très conscient de tout ce qu’il y a à faire. Je n’aime pas passer à coté de choses que j’aurai pu faire, d’opportunités dans la vie (de manière générale). Essayer de manger la vie le plus possible !

Plutôt musique ou livre ?

Très très dur ! plutôt musique. Musique tout le temps, du matin au soir ! C’est omniprésent chez moi, c’est un de mes réflexes quand je me lève le matin jusqu’à ce que je me couche le soir.

Ton talent caché ?

Avouable hein ? 😉

C’est une bonne question. Je ne pense pas en avoir car j’ai mis beaucoup d’énergie dans mes talents pas cachés. Si,…peut être la cuisine, je pense que quand je m’y mets je suis plutôt doué, mais seuls les gens qui sont venus dîner à la maison le savent.

Un talent que tu n’as pas du tout ?

Je pense que c’est la capacité à anticiper les choses. Je suis plutôt du genre à vivre au jour le jour. Je suis plutôt à prendre les choses comme elles viennent et à bien improviser, à danser avec la vie, plutôt qu’à faire un plan quinquennal.

Ton endroit préféré ?

Chez moi & en Ecosse (l’ile de Skye)

Pourquoi le coworking & Ecoworking ?

Le coworking depuis très longtemps en fait. J’ai travaillé chez moi quand je me suis mis à mon compte en 2005 jusqu’en 2008. Et en 2008 j’étais dépressif enfin très déprimé. Je me suis aperçu que je m’asphyxiais au niveau de la créativité, que les gens me manquaient, j’étais tout mou…

J’ai trouvé un coworking au départ à Paris et ça a complètement changé ma manière d’envisager le travail et cela correspondait vraiment à ce que j’aime. C’est-à-dire, des relations amico-professionnelles, on sait pas trop faire la frontière entre les deux ce qui et plutôt agréable. Parfois ca déborde d’ailleurs, il y a des gens qui deviennent des amis, des copains qui deviennent des clients ou des prestataires. J’aime bien ce côté un peu flow qui finalement correspond bien aux modes de vie des indépendants et qui permet vraiment de se ressourcer tout le temps.

Ce que j’aime dans le coworking c’est de rencontrer des gens qui font pas le même métier que moi. Des métiers connexes qui vont m’apprendre des choses sur mon métier aussi. Je détesterais être dans un lieu où il n’y a que des graphistes.

Ecoworking a ce gros plus par rapport à d’autres coworking c’est ce côté familial, très clan, très communauté et convivial que vous envie plein de coworking à Lyon. On se dit «  Quelle chance on a d’être ici avec des gens aussi bienveillants ! » C’est la bienveillance d’Ecoworking qui est hors norme.

L’aspect pas commercial à 100% d’Ecoworking qui me plaît. C’est-à-dire que tu vas prendre un café, on va pas te faire payer le café, t’es pas dans une relation commerciale avec les gens. Et les personnes qui y travaillent ne sont pas dans une relation à vouloir optimiser le nombre de service qu’on va vendre aux coworkers et ça c’est super agréable.

Ton meilleur souvenir professionnel

Un très bon souvenir c’est l’été dernier où j’ai livré mon premier spot télé. C’était quelque chose d’important parce que ca montre que je suis capable de faire ça et les gens le pensent aussi. Le renvoi de cette image-là était chouette.

Ton meilleur souvenir à Ecoworking

Mon pot de départ – parce que je suis partie et je suis revenu – il y avait tellement d’affection, de gentillesse, de témoignage d’amitié ! C’était très émouvant, à tel point que je n’ai pas tenu à l’extérieur, …c’était pas aussi bien !

Comment tu définis Ecoworking en quelques mots ?

Chaleur, convivialité, rire …et travail !

Ton expression favorite si tu en as une ?

« Ça roule ! »

Ton plat préféré & Ta boisson préférée

La boisson c’est le vin, rouge, bourgogne

En en plat : le sauté de veau aux champignons

Quel est ton surnom ?

J’en ai plus des surnoms et quelque part je suis assez content de pas en avoir.

Mes parents m’appelaient Nono. A l’époque c’était le robot d’Ulysse 31 qui était un dessin animé donc Nono le petit robot c’est le dernier surnom que j’ai eu en date et je devais avoir 6 ou 7 ans.

 

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.